inexpugnable

inexpugnable

inexpugnable [ inɛkspygnabl; -pyɲabl ] adj.
• 1352; lat. inexpugnabilis, de expugnare « prendre d'assaut »
Littér. Qu'on ne peut prendre d'assaut; qui résiste aux attaques, aux sièges. imprenable. Forteresse inexpugnable.

inexpugnable adjectif (latin inexpugnabilis, de expugnare, prendre d'assaut) Littéraire. Qu'on ne peut prendre par force : Forteresse inexpugnable.inexpugnable (synonymes) adjectif (latin inexpugnabilis, de expugnare, prendre d'assaut) Littéraire. Qu'on ne peut prendre par force
Synonymes :

inexpugnable
adj. Litt. Qu'on ne peut prendre d'assaut. Forteresse inexpugnable.

⇒INEXPUGNABLE, adj.
A. — Qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes. Synon. imprenable. Citadelle, cité, forteresse, tour inexpugnable; position, situation inexpugnable. Vers 1455, Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant (HUGO, Rhin, 1842, p. 333). Pieux que, pour rendre plus inabordables les fortifications, on (...) fichait (...) en terre devant elles, et qu'on reliait entre eux (...). Car ils passaient pour rendre une place inexpugnable. Évidemment, cela fait sourire avec l'artillerie moderne (PROUST, Sodome, 1922, p. 964) :
Les soldats de Crucha, venus pour défendre le monastère de Beargarden contre les barbares marsouins, s'y établirent fortement. Afin de le rendre inexpugnable, ils percèrent des meurtrières dans les murs et enlevèrent de l'église la toiture de plomb pour en faire des balles de fronde.
FRANCE, Île ping., 1908, p. 142.
[P. méton., en parlant de pers.] Ils s'y étaient retranchés [dans un terrain de combat], et se croyaient inexpugnables; mais tout cède aux grandes vues (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 15).
P. ext., parfois p. plaisant. Que l'on ne peut enlever à son possesseur. Le timide lapin s'y creuse [dans les vallées] un terrier inexpugnable sur les pelouses de serpolet et de thym (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 328). J'ai dû demander la résidence de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais (MALLARMÉ, Corresp., 1866, p. 223).
B. — Au fig. Qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts. Synon. indomptable, invincible. Force, puissance inexpugnable. Cette conviction orageuse où tournoyait une âme inexpugnable (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 110). Nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 411).
♦ [P. méton., en parlant de pers.] Je crois très-fort qu'il n'y a que deux choses qui pourraient agir sur Zola, la trique ou le manque d'argent. Riche et bien portant, le drôle est inexpugnable (BLOY, Journal, 1896, p. 227). Il croyait uniquement et avec ferveur à l'« être » véritable, inaliénable, inexpugnable, divin qu'il était lui-même (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 141).
En partic., vieilli, fam. (parfois p. plaisant.). [En parlant d'une femme ou de sa vertu] Qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. Cœur, femme inexpugnable; pudeur inexpugnable. La flatterie (...) échouait sur une fille, qui, depuis long-temps, se savait sans beauté. Mais l'homme de volonté ne trouve rien d'inexpugnable (BALZAC, Pts bourg., 1850, p. 140). Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et (...) se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 345).
REM. 1. Inexpugnabilité, subst. fém., hapax. L'absence de pont-levis et d'accès maintint à notre forteresse [L'Action française] son caractère d'inexpugnabilité (L. DAUDET, Vers le roi, 1920, p. 51). 2. Inexpugnablement, adv. D'une manière inexpugnable. En attendant nous étions inexpugnablement retranchés derrière la ligne Maginot (L'Œuvre, 30 janv. 1941). Au centre de nous-mêmes, (...) où le vaincu traqué, opprimé, humilié, réduit à presque rien, se retranche inexpugnablement (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 260).
Prononc. et Orth. : [], [-ne-]; [-] (Lar. Lang. fr.). MARTINET-WALTER 1973 [-pygna-], [--] (7/10). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1364-73 [ms.] « qui ne peut être pris d'assaut » rochiers inexpugnables (BERSUIRE, T.-Liv., ms. Ste-Gen., f° 334a ds GDF. Compl.); 1543 « qu'on ne peut vaincre » force inexpugnable et invincible (AMYOT, Crass., 26 ds LITTRÉ); en partic. 1636 cœur inexpugnable (CORNEILLE, Illusion comique, V, 4, ibid.). Empr. au lat. inexpugnabilis « imprenable, invincible », dér. à l'aide du préf. in- négatif de expugnabilis « que l'on peut prendre d'assaut », lui-même dér. de expugnare « prendre d'assaut », lui-même dér. de pugnare « combattre, lutter », préf. ex- intensif. Fréq. abs. littér. : 83. Bbg. DELB. Matér. 1880, p. 178 (s.v. inexpugnabilité). - JOURJON (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 137.

inexpugnable [inɛkspygnabl] adj.
ÉTYM. 1353; lat. inexpugnabilis, même sens, de in- (→ 1. In-), et expugnabilis. → Expugnable.
Technique ou littéraire.
1 Qu'on ne peut prendre d'assaut; qui résiste aux attaques, aux sièges. Imprenable. || Donjon inexpugnable (→ Inclinaison, cit. 2). || Forteresse, rempart, tour inexpugnable. || Les points inexpugnables des fortifications. || Rendre une place, une position inexpugnable.Vx. || La place est inexpugnable à toutes les attaques.Par métaphore. → Approchable, cit. 1, et ci-dessous, cit. 1. — REM. Ces emplois métaphoriques ont la même valeur que le fig., 2.
1 Ce cœur, inexpugnable aux assauts de leurs yeux,
N'aura plus que les tiens pour maîtres et pour dieux.
Corneille, l'Illusion comique, V, 4.
2 Les batteries disposées depuis longtemps par le maréchal de la Meilleraie commencèrent à battre en brèche, mais mollement, parce que les artilleurs sentaient qu'on les avait dirigés sur deux points inexpugnables (…)
A. de Vigny, Cinq-Mars, X.
Par métonymie. || Troupes inexpugnables. || La garnison se croyait inexpugnable.
2 (1543). Fig. et littér. Qui ne peut être vaincu; qui résiste aux attaques. || Force, puissance inexpugnable. || « Une âme inexpugnable » (Sainte-Beuve, in T. L. F.).(Personnes). Rare. || Il, elle semble inexpugnable. Invincible.
Vieilli ou par plais. (d'abord métaphorique, → ci-dessus, cit. 1). Qui résiste aux tentatives amoureuses. || Vertu inexpugnable.
DÉR. Inexpugnabilité, inexpugnablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Inexpugnable — In ex*pug na*ble, a. [L. inexpugnabilis: cf. F. inexpugnable. See {In } not, and {Expugnable}.] Incapable of being subdued by force; impregnable; unconquerable. Burke. [1913 Webster] A fortress, inexpugnable by the arts of war. Milman. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • inexpugnable — adjetivo 1. Que no se puede expugnar o conquistar o es muy difícil hacerlo: fortaleza inexpugnable …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • inexpugnable — Inexpugnable. adj. de tout genre. Qui ne peut estre emporté par siege ou par assaut. Forteresse, place inexpugnable …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inexpugnable — I adjective defensible, formidable, hardy, immune, impenetrable, imperdible, impregnable, indomitable, inexpugnabilis, inextinguishable, insuperable, insurmountable, invincible, inviolable, invulnerable, irresistible, mighty, potent, powerful,… …   Law dictionary

  • inexpugnable — late 15c., from L. inexpugnabilis not to be taken by assault, from in not (see IN (Cf. in ) (1) + expuglabilis, from expugnare (see EXPUGN (Cf. expugn)) …   Etymology dictionary

  • inexpugnable — unassailable, impregnable, *invincible, unconquerable, invulnerable, indomitable Analogous words: uncombatable, irresistible, unopposable (see corresponding affirmative verbs at RESIST) Antonyms: expugnable Contrasted words: assailable,… …   New Dictionary of Synonyms

  • inexpugnable — Inexpugnable, Inexpugnabilis …   Thresor de la langue françoyse

  • inexpugnable — (Del lat. inexpugnabĭlis). 1. adj. Que no se puede tomar o conquistar por las armas. 2. Inaccesible o de acceso muy difícil. 3. Que no se deja vencer ni persuadir …   Diccionario de la lengua española

  • inexpugnable — [in΄eks pug′nə bəl, in΄ik spug′nə bəl] adj. [LME < MFr < L inexpugnabilis < in , not + expugnabilis, that can be taken by storm < expugnare, to take by storm < ex , intens. + pugnare, to fight: see PUGNACIOUS] that cannot be… …   English World dictionary

  • inexpugnable — (i nèk spugh na bl ) adj. Qui ne peut être pris par la force des armes. •   Rempart inexpugnable pour défendre la république chrétienne, BALZ. le Prince, ch. I. •   Une tour inexpugnable, G. NAUDÉ Apologie, p. 443. •   Une ville grande,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”